09 824 647 39 fabien@1seulclic.com

Et le CLIC RÉVOLUTIONNA NOS VIES… ! Combien parmi nous, en 2000 au tout début du troisième millénaire aurait parié sur Internet et le Web pour le développement de leur business, de leur commerce ?

Le concept d’internet est né en 1962 au sein du célèbre M.I.T (Massachusetts Institute of Technologie) sous le nom d’Arpanet (basé sur le principe d’une communication en réseau par paquets d’ordinateurs à ordinateurs).

En 1965 création des hyperliens lien hypertextes bref « liens cliquables ». Le clic est né. Et c’est ce lien cliquable qui a fait d’internet ce qu’il est aujourd’hui.

On butine, on surfe, on cherche, grâce au CLIC. On visite le monde grâce au CLIC.

L’Arpanet (réseau privé entre universités) devient l’Internet (accessible à tous) en 1990. Toutefois, nous avons commencé à en vivre sérieusement les effets et les bénéfices depuis à peine une dizaine d’années.
Internet et la digitalisation ont bien plus bouleversé la société et notre quotidien de vie que toutes les mesures et choix politiques des 50 dernières années.

Internet et la digitalisation interviennent dans presque toutes nos actions quotidiennes.

Et même dans nos choix de vie. Le CLIC est entré dans notre vie. Et chaque CLIC devient un acte de décision.

Aujourd’hui quelle entreprise commerciale songerait, à se dispenser d’un site commercial réellement e-commerce ou commercial pour l’immobilier,  au prétexte qu’elle est connue dans le monde physique depuis 50 ans par exemple ?

Parmi celles qui n’y ont pas cru : 40% des entreprises françaises disposant de produits et services vendables en ligne n’ont pas de site internet (source Google 2018). Certaines ont disparu, et que dire de celles qui ont été rachetées à vil prix, ou encore d’autres ont dû laisser leur place aux « jeunes nouveaux entrants » du marché (majoritairement pure-player) (c-a-d sans magasin)!

Celles-là n’ont pas compris, ou n’ont pas su anticiper le rôle dominant que jouerait Internet et la digitalisation.

Dire que nous en sommes encore simplement au début, dans le secteur immobilier (neuf ou ancien), de même que dans tant d’autres secteurs ( le luxe par exemple le tout dernier à s’être “rallier” à la vente en ligne (sur des plateformes autres que celle de leur marque..) etc.

À ce jour, rares sont les entreprises qui ont vraiment saisi le potentiel et l’urgence d’Internet ( 80% des entreprises ont des produits et des services qui se vendent en ligne ( B2B et B2C)! Seule la moitié d’entre elles ont un site internet e-commerce …Source Google 2018).

Et quand elles l’ont effectivement compris, c’est pour se satisfaire de méthodes marketing issues de la culture papier du XX ème (flagrant à la vue de leurs annonces et de leurs sites !).

Méthodes Marketing du 20 ème employées au 21 ème !  et souvent management de l’activité façon 20ème à l’ère numérique du 21ème….Bref des méthodes d’un autre âge, inadaptées au monde numérique.

Et pourtant, les bonnes pratiques » sont là devant nos yeux et tout autour de nous. Pire ne sommes-nous pas tous usagers d’Internet, ne sommes nous pas tous des aficionados du CLIC !

Toujours plus vite, toujours plus impatient, toujours plus curieux, toujours plus addict, toujours plus boulimique.

On clique comme on respire presque sans réfléchir, mais jamais par hasard, on décide à chaque clic.

Nous savons tous maintenant qu’Internet n’est pas seulement une gigantesque vitrine, ou un vulgaire super marché mais effectivement un nouveau monde, une nouvelle planète, une nouvelle et gigantesque opportunité.

Aux règles de fonctionnement encore bien ignoré de la plus grande majorités des entreprises… IMMOBILIER en tête hélas..

Nouveau monde dit, nouvelle culture, nouveaux usages, nouveaux enjeux, nouvelles pratiques, nouvelles facilités, nouveaux gains de temps, nouvelles routes à explorer et nouveaux gisements à exploiter! Et tout cela au bout du CLIC.

Tout heureux que nous sommes de ne plus attendre à la banque, de ne plus faire la queue dans les magasins, de ne plus nous déplacer pour acheter un billet de transport ou de spectacle, de ne plus passer des heures au téléphone, avec les banques les administrations, les services après vente.

Qui ignorerait encore que les consommateurs d’immobilier, ou ceux de luxe ! vivent dans un autre monde que celui d’Internet!

Qu’ils se satisferaient d’un Internet Immobilier low cost ! (en référence aux sites web des professionnels de l’immobilier dont la grande majorité est loin d’obéir aux usages de l’internaute et de la planète Web)

Ces consommateurs sont comme nous tous: tout ce que nous pouvons faire en un clic nous le faisons. Et ce n’est pas générationnel ça concerne tous les jeunes de « 7 à 77ans »

Toutes les données facilement disponibles (sur internet bien sûr) démontrent que le client immobilier fait son marché, tout son marché immobilier sur le Web.

INFO: on dénombre presque 38 millions de foyers fiscaux en France et presque 15 millions de déclarations en ligne à coup de CLICS…

Internet s’est imposé comme indispensable voire quasi unique en immobilier comme ailleurs.

Le secteur Immobilier n’a pas le choix, n’a plus le choix. Il doit être aussi performant sur internet que le sont les plus grands sites de vente en ligne notoires dans les autres secteurs.

Les professionnels de l’immobilier devraient particulièrement s’intéresser à la grammaire du numérique avec pour préoccupation centrale : l’économie du CLIC.

Parce que tout simplement les réflexes, donc les CLICS, donc les décisions des internautes, sont conditionnées par leur usage des sites de services et de vente, que d’ailleurs nous utilisons tous, mais également par les avis déposés sur Internet.

95% des prospects immobiliers consultent internet en premier pour leur recherche immobilière.

86% font d’internet leur principal centre d’information pour leur décision!

          Non seulement vos offres doivent être visibles, mais au bon moment, au bon endroit sur la planète Web,

         Cette visibilité doit générer de l’audience, donc du CLIC, et pas n’importe lequel : du BON CLIC. Au site de convertir ce CLIC en rdv puis à votre service commercial en contrat.

         Dis autrement: au site le rôle de vendeur, le premier vendeur par ordre d’arrivée.
       
       Dorénavant le processus de vente immobilier repose obligatoirement sur un site web de type E-commerce de compétition

Site WEB Immobilier réellement commercial : Parcours du combattant ou promenade sereine et heureuse ?

Il est bon de rappeler quelques évidences :

1_Le site web e-commerce est la clé de votre succès sur Internet et sur terre

2_Le clic est le trousseau des clés qui ouvrent les portes du succès

3_ Votre succès dépend d’un seul clic, parce qu’un clic est une décision suivi d’une action.

4_ Un site web e-commerce (en immobilier comme ailleurs) c’est du marketing, de la vente.

5_ Un site web doit être de type E-commerce si l’on souhaite livrer à l’équipe commerciale des prospects en phase de décision. Sinon ça s’appelle une vitrine dans ce cas c’est trop cher pour une vitrine !

6_ La mission du site Internet commercial (ou plutôt e-commerce) immobilier est de conduire à la décision D‘achat.

7_ Depuis 2020 (en plein Covid) le site Internet permet d’acheter 100 % en ligne juridique inclut

8_ Pour réussir tout ce qui précède le contenu est déterminant. Dès les débuts de l’Internet, les leaders ont adopté : “Content is King” : le contenu est roi. Et le Roi « paye » en fait la pertinence du contenu “ça” paye.

9_Le contenu  pertinent, qui donne envie d’avoir envie, qui sait parler aux E-prospects, bref qui sait intéresser et vendre, est bien connu de l’équipe commerciale mais la plupart du temps celle-ci l’ignore.(d’ou mes séminaires de formations sur ce sujet CQFD) car 100% des besoins de contenu pertinents et utiles du site sont détenus au sein de l’entreprise.

10_En revanche ceux qui en sont le plus éloigné, (donc qui croient savoir) mais qui en connaisse nettement moins : marketing non opérationnel, communication, codeurs/développeurs, service informatiques, prestataires etc. sont ceux qui hélas en ont la charge ! (çà se voit nettement sur les sites de la profession). Oh il y a des exceptions, mais justement… il ne s’agit hélas que des exceptions !

11_Un Internaute en chasse = e-prospects immobilier pour nous clique environ 400 fois par heure. Le clic ça fatigue, ça énerve, ça gâche l’expérience utilisateur, surtout quand on est en chasse donc avide du résultat.

12_ Tout ce qui réduira le nombre de clics de l’e-prospect, qui gommera les obstacles à la navigation, donc qui faciliteront une navigation rapide, confortable, fluide, sereine et efficace pour satisfaire à ses objectifs de recherche, élèvera considérablement vos chances de voir vos offres dans SON top 3 du podium final des offres sélectionnées pour l’achat

13_En revanche tout ce qui fera un obstacle à une navigation fluide et sereine, tout ce qui obligera l’internaute à demander (via sms tel émail etc.-) des informations qui selon lui devraient être fournies par le site,bref :

Tout ce qui entravera sa rapidité de navigation conduira inévitablement aux CLICS FATALS

C’est à dire à quitter votre site, (pour la plupart du temps ne pas y revenir) mais pour presque tout le temps aller chercher ailleurs c’est-à-dire à la concurrence !

Visits: 146